26/09/2003

Le CLUB...

En fait le Comité Liégeois des Usagers des Bus existe depuis 1992, il n'a jamais connu que deux membres et il a été créé à Wandre, près de Liège par un certain Jacques Chevalier qui, à l'époque, n'imaginait pas qu'il deviendrait Chevaljak un jour. Il y avait en ce temps-là des grands travaux dans la rue où il habitait, et la circulation des bus était détournée, or il le prenait ce fameux bus, c'était le 40a allant de Visé à Liège. Déjà que l'arrêt correspondant à la validité de l'abonnement urbain liégeois était très loin, à cause des travaux cet arrêt était reporté encore plus loin et le wandruzien (habitant de Wandre) pestait chaque matin pour se rendre au boulot. De ce temps-là Jacques Chevalier écrivait beaucoup dans les courriers de lecteurs de la presse et une de ses lettres amena une journaliste de La Meuse à s'intéresser à la problématique soulevée, interview, photos, article d'une grosse demi-page et en peu de temps des solutions étaient trouvées.
Une de mes revendications de l'époque était l'allongement de la validité de la zone AUL à Cheratte sur la ligne 40a, afin de correspondre à la validité en place pour la ligne 6, et cette revendication devint très vite une réalité. Occupé par plein d'autres choses le futur Chevaljak, satisfait, laissa tomber le "CLUB". Quelques années plus tard, il rejoint ses amis de Cheratte-Hauteurs au sein de l'association Carrefour prônant l'allongement de la ligne 6 à Cheratte-Hauteurs, pétition de plus de 1200 signatures, réunions publiques, manifestation, articles dans la presse, rien n'y fait, même avec l'appui du Conseil Communal de Visé, le TEC reste intraitable. Le Club de 1992 avait tout obtenu en deux coups de cuiller à pot, les temps ont changé, la lutte est plus âpre, la mobilité est devenue un enjeu politique où des intérêts s'opposent, au détriment des usagers, c'est un peu sur base de ce constat local que j'ai décidé de remettre mon CLUB en selle.

22:34 Écrit par Rutabaga vous invite | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.