17/01/2004

Mobilité Ville de Liège - Le Soir 16 janvier 2004

Liège Présentation du plan communal de mobilité et du plan piéton
Le plan mobilité en débat à Liège
16 janvier 2004

Priorités et objectifs en matière de mobilité sont enfin définis. Des projets pour ceux qui voyagent à pied, en bus, en voiture ou à vélo. Débat lundi.

ÉRIC RENETTE

Lundi prochain, l’assemblé des élus liégeois se penchera sur le « plan communal de mobilité » (PCM pour les intimes du dossier) ainsi que sur le plan piéton (nous reviendrons sur ce dernier dans nos prochaines éditions). Le plan de mobilité est, enfin, appelé à répondre à des questions, des stratégies et des choix qui meublent depuis longtemps les débats urbains. Le plan s’intègre, notamment, dans le contenu du « diagnostic » contenu dans le plan de déplacement et stationnement de Transitec (1999).

Entre autres mérites, le plan fixe 11 objectifs à l’horizon 2010 : réduire de 50 % les accidents corporels, diminuer de 20 % le trafic de transit dans l’hypercentre, 130 km d’itinéraires cyclables, une rotation de 8 véhicules par emplacement d’horodateurs, réduire le stationnement illicite à une part négligeable… Pour y arriver, le plan détaille des lignes prioritaires à plus ou moins long terme.

Organisation. On prévoit aussi bien la canalisation de la circulation de transit, l’élaboration de plans de circulation par quartiers, le « marquage » des portes d’entrée de la ville (Cornillon-Amercœur, place Général Lan) que l’aménagement des carrefours considérés comme les « robinets » de la fluidité du trafic. L’aménagement de ces derniers doit assurer une meilleure sécurité (rive droite de la Meuse, théâtre de verdure…), l’orientation du trafic (Hemricourt, Avroy-Destenay) ou encore la priorité des bus.

Transports en commun. Priorité principale : l’amélioration des conditions d’exploitation via l’aménagement de nouveaux sites propres. On y trouve un très prudent potentiel de réouverture de points d’arrêt sur les lignes ferrées

Mais aussi. Des plans sont encore dressés pour poursuivre l’aménagement des quais de Meuse, des grands axes d’accès (requalification des gabarits…), favoriser le stationnement hors ville et le stationnement « utile » (premier quart d’heure horodateur à prix modique), créer, d’ici 2008, deux parkings-relais sur les axes de bus…), ou encore la mise en œuvre des itinéraires cyclables, du plan piéton, la mise en place de plans de déplacement scolaires ou d’entreprise, etc.

Restera à savoir comment coordonner ces priorités avec celles des autres acteurs (TEC, SRWT, MET…), sachant que les Liégeois attendent depuis des années les parkings-relais (de dissuasion) supposés accueillir les autos des non-Liégeois qui travaillent dans la Cité ardente ou encore les navettes de bus gratuites au centre-ville, la mise à double sens du quai Roosevelt… Enfin, grande (et éternelle) absente des débats sur la mobilité liégeoise : la voie d’eau. Les Liégeois, à ce niveau, ne sont pas encore près de retrouver leur fleuve.

 

REPÈRES

Pas très mobiles. Selon le plan communal de mobilité, un tiers des Liégeois n’effectue aucun déplacement sur une journée pour 25,9 % des Wallons en général. Le Liégeois effectue en moyenne 2,1 déplacements par jour pour 2,86 pour les Wallons.

Voitures. Alors qu’en moyenne ce sont 23,3 % des Wallons qui ne possèdent pas de voiture, ce sont 36,4 % des Liégeois qui n’en possèdent pas.

Bus. Les Liégeois utilisent le bus dans 10,6 % de leurs déplacements alors que la moyenne wallonne n’est que de 2,6 %.

Pieds. Si la marche est le moyen de locomotion utilisé dans 17,9 % des déplacements des Wallons, la moyenne liégeoise grimpe à 27,5 %. Les deux-roues représentent 0,8 % pour les Liégeois (2,9 % pour les Wallons), le train 1,5 % (0,7 % en Wallonie), 40,3 % des Liégeois se déplacent avec la voiture comme conducteur (50,9 % en moyenne wallonne) et 17,7 % comme passager (23,3 %).

École. Dans les déplacements scolaires, un peu plus de 40 % des élèves n’utilisent que les transports en commun, 20 % uniquement la voiture et 10 % la marche à pied .

Parking. Selon une étude, 75 % des personnes interrogées à Liège déclarent avoir trouvé une place de parking immédiatement et… 75 % disent également ne pas être satisfaits en la matière.


01:03 Écrit par Rutabaga vous invite | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.