04/11/2004

Basse-Sambre. Lu dans Le Soir :

Basse Sambre La halte garderie itinérante séduit au-delà des frontières provinciales
Le Bébé Bus a de l'avenir
03 novembre 2004 -

Des solutions se dégagent pour que le Bébé Bus poursuive sa route. La Province pourrait intervenir financièrement pour soutenir cette initiative.

CORINNE BODART

Voilà, c'est fait. Depuis lundi, le Groupe d'animation de la Basse Sambre (Gab's) ne reçoit plus le soutien financier de la Fondation Roi Baudouin pour son Bébé bus, la halte garderie itinérante de la Basse Sambre. Mais cette initiative a séduit le monde politique et l'avenir du Bébé Bus ne semble plus remis en question.

Pourtant, cet été, Claudio Pescarollo, le directeur du Gab's, ne cachait pas son inquiétude. Il lui manquait 40.000 euros pour boucler le budget du Bébé Bus. Et nous ne les avons toujours pas, souligne-t-il. Aussi, nous poursuivons l'aventure en puisant dans nos fonds. Mais les échos que nous avons de la Province se veulent rassurants pour l'avenir.

Ce que confirme le député permanent Dominique Notte, en charge des affaires médico-sociales. J'ai obtenu en députation permanente un pré-accord pour le budget 2005 pour que la province alloue 40.000 euros pour que l'expérience du Bébé Bus puisse se poursuivre.

Sous réserve de l'approbation du budget (NDLR, qui devrait être présenté devant le conseil provincial à la fin du mois de novembre), nous aimerions également qu'une étude soit réalisée sur l'extension de cette initiative au sud de la province. Soit vers les zones semi-rurales.

Certains parlent de la création de huit haltes d'accueil itinérantes pour enfants en bas âge. Ce qui représenterait, grosso modo, la création d'une cinquantaine emplois.

Aucune décision n'étant officiellement tombée, Claudio Pescarollo a choisi de jouer la carte de la prudence en introduisant, la semaine dernière, un dossier auprès de la Région wallonne afin d'obtenir des subsides dans le cadre d'un appel à projets sur les services de proximité.

Alors que le gouvernement wallon vient d'annoncer qu'il fallait trouver des solutions pour répondre au manque de places dans les crèches, il me semble que le Bébé bus est une des façons de répondre à ce besoin.

Ce que prouvent les différents contacts déjà pris par d'autres villes ou provinces pour mettre en place ce type de mode de garde. Les communes de Châtelet, Charleroi et Gerpinnes viennent nous voir cette semaine pour parler du Bébé Bus.

La députée permanente du Brabant wallon en charge de la petite enfance s'est également montrée intéressée par notre projet qu'elle verrait bien mettre en place du côté de Tubize et de Flobecq.


12:11 Écrit par Rutabaga vous invite | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.